« Rendez à César ce qui est à César… »

« Rendez à César ce qui est à César… »

 

Ce qui est merveilleux avec Jésus c’est que, dans le même Evangile, on le perçoit à la fois comme un homme au cœur brûlant et comme un homme avec la tête sur les épaules.

Son attention et ses soins vont tout particulièrement aux personnes en difficultés (Mt 25,31) : malades, pauvres, personnes rejetées de la communauté, migrants… A un autre moment sa parole rappelle qu’avant de construire une tour, il vaut mieux d’abord s’assoir et réfléchir pour voir s’il est possible d’aller jusqu’au bout (Lc 14,28) ou encore lorsqu’on a des talents d’argent il faut les faire fructifier (Mt 25,14).

En France, un Débat National est en train de se lancer. Les chrétiens n’ont pas le droit de rester hors du monde. Jésus leur a demandé de briller au milieu des hommes, de ne pas cacher leur lampe, mais au contraire de faire connaître la lumière de l’Evangile (Mt 5,14). 

Nous ne sommes peut-être pas des spécialistes dans les sujets économiques, sociaux et politiques, mais nous avons notre pierre à apporter.

Pourquoi pas une soirée en paroisse pour réfléchir à toutes les questions actuelles ?

Pourquoi pas la participation spontanée des chrétiens aux instances qui se mettront sans doute en place dans nos villes et villages ?

Et pour ceux qui ont besoin de se rafraîchir les idées, il leur suffit de consulter sur internet le Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise Catholique.

Nous pouvons en tout cas commencer par la prière avec nos frères et sœurs protestants ce lundi.
Cette année le thème de notre célébration œcuménique est justement : « Justice et paix s’embrassent ».

Le Royaume commence dans les cœurs, grandit dans les cerveaux et s’accomplit dans les bras.

 

Abbé Matthieu Bobin

819876_5 819876_5  © media.cathocambrai.com

Article publié par Paroisse Ste aldegonde • Publié le Mardi 22 janvier 2019 • 240 visites

keyboard_arrow_up