Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La Pastorale Santé en réco à Beauraing !

 

IMG_0481 IMG_0481  

 

 

Un message de Notre-Dame de Beauraing, la Vierge au Cœur d’Or:

« Aimez-vous mon Fils ? M’aimez-vous ? »

 

 

IMG_0492 IMG_0492  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A nous aussi , membres de la pastorale santé de Sainte Aldegonde s’adresse cette parole, comme elle le fut à trois des sept jeunes voyants de Beauraing en janvier 1933. Le groupe des vingt-cinq partis pour la traditionnelle journée-détente de fin d’année vit en fait, en ce lieu marial, une journée pleine de la présence de Dieu.

 

Nous passons une journée enrichissante :  d’abord avec la découverte du Diaporama du récit des trente-trois apparitions de la Vierge; diaporama que commente avec verve et humour Sœur Marie-Cécile. Captivés, nous le sommes encore par la présentation qu’elle nous fait du chemin de croix réalisé en céramique par l’artiste Max Van der Linden. Quelle catéchèse, quelle richesse dans les scènes qui font appel non seulement aux thèmes bibliques mais aussi  à la vie du monde !

 

A la Basilique du Rosaire, nous écoutons les explications données et entrons en contemplation spirituelle: si les tableaux du Rosaire, toujours œuvre colorée de ce même artiste, illustrent avec dépouillement, les différents mystères, le mystère lumineux réalisé par son neveu est riche de détails et explose de couleurs. Tous prennent corps dans notre pâte humaine et nous transmettent un message évangélique universel et individuel, celui d’une Parole qui nous dépasse.

 

Au cœur de la journée, Fabrice Lemaire, notre prêtre accompagnateur célèbre l’eucharistie dont les textes du jour conviennent parfaitement à la pastorale santé. « Confiance, lève-toi, il t’appelle », parole à actualiser sans cesse. Comme le rappelle Fabrice, « à nous de permettre que la parole se libère chez ceux qui attendent, comme Bartimée, au bord du chemin… Sachons écouter pour faire surgir l’espérance. Ecouter, c’est aussi faire une halte sur le chemin. », une halte auprès de Marie pour nous-mêmes et pour également déposer en son cœur tous les «  Bartimée » de nos vies.
 
Tout au long de ce jour, nous avons écouté nos amis des mouvements et services avec lesquels nous partageons le souci des souffrants ; essayé d’écouter « la Vierge au coeur d’or », couronnée de lumière : elle est venue vers nous, le cœur rayonnant d’amour et ses bras ouverts nous indiquent la route que trace son Fils Jésus.
                                                                                                                      Françoise Bornat
 
 
 

Article publié par • Publié Mardi 24 juin 2008 • 2799 visites

Haut de page