Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Les distributeurs de Malbo à Feignies...

... se sont réunis le 1er mars dernier, de 15h à 17h, autour de notre doyen, Jean Marie Launay, et de Claude et Michel, de l'équipe de rédaction


Comme les années précédentes, à l'initiative de l'Equipe Relais de Feignies, est programmée la réunion des nombreux distributeurs de Malbo dans la vaste commune de Feignies. Celle-ci se déroule dans la bonne humeur autour d'une tasse de café et d'un quartier de tarte.
 
Nous commençons par faire le bilan des quartiers dans lesquels Malbo est distribué. Ce quartier est très éloigné - au delà de la route de Valenciennes vers Neuf Mesnil - Malbo y est toutefois distribué par un ménage dévoué assurant la distribution dans un très large secteur.
 
Ensuite, Claude Marache, responsable de l'édition de Malbo, explique la composition du journal, les différentes rubriques écrites par des paroissiens de Ste Aldegonde. La page centrale est commune avec d'autres éditions de journaux paroissiaux.
Claude pose la question "Que lit-on dans Malbo ?". Réponse générale "Tout !" avec certaines priorités: éditorial, carnet d'état civil, témoignages, échos de la vie paroissiale.
Autre question: "Malbo est il un journal important ?". Réponse unanime:"Oui !". Même si dans certaines maisons, il passe très vite à la poubelle...
 
Malbo est important précise Jean Marie car c'est le journal de l'Eglise - Eglise qui vit, qui existe, qui communique, qui se fait connaitre au coeur des familles.... Malbo est un journal gratuit: ce qui est très important car dans notre région, 65% des gens ne lisent que les journaux gratuits !
 
C'est un journal gratuit mais sa parution coûte cher à la paroisse. Pour le moment, les finances sont saines.
Toutefois, la question se pose: Faut il continuer à éditer quatre Malbo par an ?
- en septembre ( à la rentrée)
- en décembre (Noel)
- en avril (Pâques)
- en juillet (avant les vacances)
Pour le moment, la réponse est oui ! en notant que les deux numéros les plus importants sont ceux de Noel et Pâques !
 
La raison d'être, principale, de Malbo est de partir de la réalité quotidienne pour déboucher sur la Parole de Jésus. Partir de la vie et lui donner un sens en se référant à la Bonne Nouvelle de l'Evangile.
 
Dernière question: "Pourquoi ce journal s'appelle t--il Malbo ?": ce nom reprend l'origine du nom de Maubeuge: Malbodium
 
                                                                                       Colette Restiau
                                                                                       Coordinatrice du Relais de Feignies

Article publié par • Publié Mardi 06 mars 2007 • 2440 visites

Haut de page