Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

1ère rencontre de Doyenné 2007

Le 2 octobre dernier, au lycée Jeanne d’Arc d’Aulnoye Aymeries, soirée choc avec José DA SILVA sur la Pastorale des migrants

Répondant à l’invitation des membres de la pastorale des migrants de Sambre Avesnois et du doyen Jean-Marie Launay,  Monsieur José Da Silva, ancien responsable du service national de cette pastorale à la conférence des évêques de France, aborde le sujet brûlant de l’immigration.
Si l’objectif de cette première des deux soirées de rentrée du doyenné du Val de Sambre était de réveiller et recadrer les consciences des cent vingt participants venus des cinq paroisses : prêtres et chrétiens en responsabilité, ce fut un pari réussi ! Mgr Garnier, archevêque de Cambrai, excusé, ne put participer à cette rencontre.
Décrire la réalité migrante en France et comprendre les raisons actuelles des entrées de migrants et de réfugiés dans notre pays, est une nécessité ! L’évolution de l’immigration depuis des décennies, présentée en quatre grandes étapes (années 30-50 : sans les migrants ; 50-70 : pour les migrants ; 70-90 : avec les migrants ; et 90-2007 : par les migrants) permet de mieux saisir combien le rapport à l’autre, étranger et différent, est complexe. Passer du vivre ensemble dans une logique d’égalité au vivre ensemble dans un souci d’ouverture, d’accueil et de confiance implique pour tous, chrétiens ou non, de vaincre  idées fausses, préjugés et peurs. La toute récente déclaration des évêques de France à propos du projet de loi sur l’immigration nous place au cœur de ce débat : parole de désapprobation quant au projet de loi conduisant à faire des choix, prendre des mesures restrictives, mettre en œuvre des tests génétiques; mais aussi parole positive pour l’apprentissage de la langue dans notre pays. Elle renvoie donc chacun à l’engagement quotidien et la mise en œuvre de moyens concrets pour que tous, Français, Immigrés, Etrangers, puissent vivre dignement, dans une reconnaissance réciproque non seulement des différences et des richesses mais aussi des droits de chaque être humain.
Reprenant à son compte les propos de Mgr Delaporte dans un de ses livres ‘Le Cœur et la Raison’, José da Silva souligne avec force ces deux pôles qui font entrer dans une dynamique de vie : la capacité à s’ouvrir à la vie des autres « Avoir du cœur » ne peut se vivre qu’avec « la raison » qui analyse, cherche à comprendre et fait poser les vraies questions.

Les carrefours et le repas servi avec élégance par les élèves du lycée hôtelier furent également propices à une discussion sur ce sujet d’actualité.

 

Françoise Bornat 

 

 

 
 

Article publié par • Publié Jeudi 04 octobre 2007 • 3114 visites